Free Websites at Nation2.com
Real

Je connais le club et son histoire. Il y a un très beau stade et le centre d’entraînement sera plus ou moins fini dans dix mois. On a vu les résultats sportifs de l’équipe.Sur le site officiel des Verts, le milieu sénégalais explique vouloir retrouver son meilleur niveau. "Je suis très heureux et soulagé de pouvoir revenir sur les terrains. J'ai envie de retrouver de bonnes sensations et gagner avec les Verts. Il est toujours difficile de parler de soi mais je pense être un joueur actif, technique. Je vais tout faire pour montrer sur le terrain que je suis venu avec de la motivation et de l'envie." Et puis j’ai travaillé avec le coach, je le connais très bien. J’ai passé de belles années en Allemagne mais je sentais que c’était le moment de changer d’air. Je voulais une autre motivation.

Transferts : Sakho, Mangala... Quel avenir pour les défenseurs français ?

Ni Real ni Barça pour Paris

Les Lyonnais peuvent en revanche se faire quelques cheveux blancs. Placés dans le chapeau n°3, ils affronteront l'un des cracks du premier chapeau (pas le Paris SG car les clubs d'une même nation ne peuvent se retrouver dans le même groupe).Quelques jours après la débâcle de la Sudamericana, Libertad n’avait pas d’autre choix que celui de rebondir rapidement en championnat sous peine de se mettre dans une situation des plus délicates, le départ de Torres suite à l’élimination ayant déjà bien déstabilisé le groupe. Le souci pour le champion sortant était que la réception de Guaraní n’avait rien d’une sinécure, l’Aborigen pointant deux longueurs devant. La première opportunité du match était pour le Guma et pour un Santiago Salcedo réduit au silence par Palestinoquelques jours plus tôt. La réplique ne tardait pas, González cherchait la lucarne sur coup-franc mais Chena brillait dans ses buts. Et ils pourraient trouver sur leur chemin, outre les grands noms précédemment cités, une autre solide équipe du 2e chapeau. Comme par exemple le triple champion de la petite Europe, le FC Séville, le Borussia Dortmund et ses deux flèches Pierre-Emerick Aubameyang et Ousmane Dembélé, ou encore Porto, qui a éliminé l'AS Rome mardi en barrages.